Comité Technique Académique du 24 novembre 2015 :

mardi 1er décembre 2015
par  snfolc-creteil
popularité : 0%

1
Créteil, le 26 novembre 2015
Comité Technique Académique du 24 novembre 2015 :
FO à l’offensive pour la défense des revendications
A l’occasion du Comité Technique Académique du mardi 24 novembre, les élus FO, après avoir lu leur déclaration liminaire sur la situation et les revendications d’ensemble (disponible sur le site www.snfolccreteil.fr) ont posé plusieurs questions concernant les collèges et les lycées à Mme Le Rectrice. Morceaux choisis :
1) L’Etat d’urgence et le droit syndical :
FO : « Nous protestons contre la décision de certains chefs d’établissement d’annuler des heures d’informations syndicales au prétexte de l’état d’urgence »
Mme la Rectrice : « L’état d’urgence n’ôte pas les droits syndicaux. C’est très clair, notamment dans la fiche spéciale état d’urgence publiée par la DGESCO »
2) Les formations-formatage à la réforme des collèges FO : « Nous avons des remontées selon lesquelles certains collègues non volontaires subiraient des
pressions dans leur établissement pour participer à ces sessions de « formations ». Nous avons ainsi appris que des collègues contractuels avaient été sollicités, et c’est difficile de refuser pour eux, vu leur précarité »
Mme la Rectrice : « Les pressions sont des deux côtés. Il n’est pas possible qu’un chef d’établissement fasse pression, je suis d’accord. Mais ce n’est pas complètement aberrant qu’un contractuel soit personne ressource. Une « personne ressource » n’est pas une hiérarchie intermédiaire comme vous le dites. Je récuse ce terme. Et par ailleurs, des collègues nous appellent pour dire qu’ils subissent des pressions pour ne pas aller à ces formations, c’est inacceptable. »
FO : « Nous vous avions alerté au dernier CTA. En décidant d’extraire certains collègues pour les « former », en décidant d’en faire des « personnes ressources » chargées ensuite de transmettre à tous leurs collègues les éléments de mise en oeuvre d’une réforme très majoritairement rejetée, vous créez des tensions dans les établissements, c’est certain. Nous n’en sommes pas responsables, c’est tous ceux qui passent en force pour imposer cette réforme qui en sont responsables. Nous le
répétons, la seule issue, c’est l’abrogation de la réforme. »
3) Retrait de l’expérimentation au collège Louise Michel de Farremoutiers :
FO : « Les collègues de ce collège ont été reçus par la DSDEN 77 pour exiger l’arrêt de l’expérimentation en vigueur depuis la rentrée de septembre : cours de 45 minutes, plages de 26 minutes pour le déjeuner des élèves, horaires réglementaires nationaux non respectés, certains collègues ont de fait 21 classes et ne voient leurs élèves que tous les 15 jours… Nous soutenons la demande des collègues que, à la rentrée de janvier 2016, de nouveaux emplois du temps respectueux des conditions de travail des enseignants et des élèves soient mis en place. »
Mme l’IA-DASEN du 77 : « Nous sommes au courant. Nous procédons à une évaluation du dispositif. Nous avons bon espoir que les choses soient différentes à la rentrée de janvier 2016.
Dans un cadre plus général, on demande à tous les collèges du département de nous faire remonter leurs horaires,
Syndicat National F.O des Lycées et Collèges
Section académique de Créteil
Maison des syndicats 11-13 rue des archives 94010 Créteil Cedex
Tel : 01 49 80 91 95 - 68 92 Fax 01 49 80 68 96
E-Mail : snfolc.creteil@gmail.com
Lire la suite :

PDF - 616.8 ko

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois